Dévastation au Japon

copyright stephendavidsmith.net   <a href=

droits d'auteur
stephendavidsmith.net


Le vendredi 11 mars 2011, le pire tremblement de terre qui a frappé le Japon en 140 ans a secoué des villes du nord-est du pays, y compris sa capitale, Tokyo. Le tremblement de terre a été enregistré à une magnitude de 8,9 à 9,0 sur l'échelle de Rictor, son épicentre se situant à seulement 130 km à l'est de la ville de Sendai (capitale de la préfecture de Miyagi), qui était l'une des villes les plus dévastées par les événements.

Le Japon est la troisième puissance économique mondiale et la dixième plus grande population. Le pays est composé de 6 852 îles, les quatre plus grandes comprenant 97% de ses terres. La plupart des îles japonaises sont volcaniques et contiennent 10% des volcans actifs du monde. Le pays se trouve sur l'une des lignes de faille les plus actives de la planète et jusqu'à 1 500 tremblements de terre y sont signalés chaque année. Il fait partie du tristement célèbre Ring Of Fire, une forme de fer à cheval de 40 000 km dans le bassin du Pacifique, qui contient 75% des volcans actifs du monde et 80% des plus grands tremblements de terre.

copyright allvoices.com

droits d'auteur
allvoices.com

Bien que les Japonais soient habitués à faire face à ces défis de mère nature au quotidien, rien n’aurait pu préparer les gens à la dévastation causée par le mur d’eau de 10 mètres de haut qui a percuté la côte est, détruisant tout sur son passage. La préfecture de Miyagi a été l'une des régions les plus touchées, des villages entiers ayant disparu et plus de la moitié de la population d'une ville est toujours disparue.

Même si des répliques se produisent encore dans tout le pays, les attentions se sont maintenant tournées vers la nouvelle inquiétante selon laquelle le tremblement de terre a provoqué trois explosions distinctes, survenant trois jours de suite, à la centrale nucléaire de Fukushima. Des matières radioactives ont été rejetées dans l'atmosphère environnante et des milliers de personnes ont été évacuées dans un rayon de 20 km. Cependant, les craintes que le matériau ne souffle au-dessus de Tokyo se sont atténuées car un changement de vent l'emporte maintenant vers la mer.

copyright dailymail.co.uk

droits d'auteur
dailymail.co.uk

Il a également été rapporté que le volcan Kirishima, à quelque 1 300 km de l’épicentre du séisme, a éclaté pour la deuxième fois cette année le lundi 14 mars. On ne sait cependant pas si cela est directement lié au tremblement de terre lui-même.

Avec plus de 10 000 personnes présumées mortes et beaucoup d’autres encore portées disparues, on dit qu’il s’agit de la pire catastrophe du Japon depuis la Seconde Guerre mondiale, près de 100 pays ayant maintenant offert leur soutien pour aider le Japon à faire face à la catastrophe qui s’est produite.

Nos pensées accompagnent le peuple japonais pendant cette période dévastatrice.

Des Articles Intéressants